Les 6 Heures de Nernier

Une bise force 7 et un lac blanc d’écumes ont contraint les organisateurs à annuler la régate des 6 Heures de Nernier mais quel beau week-end pour le Maurablia et son équipage. Monté en trois heures vendredi au près serré avec le foc inter et une bande de ris, nous avons déboulé samedi sous voile arrisée et solent avec des surfes à 8 nd pour mettre 1h45 entre Nernier et la Nautique, un record. Je n’ai pas touché la barre durant ces 2 jours et Ernest et Sylvain s’en sont donnés à cœur joie.

Plus de régate avant la Belle Etoile le 26 août mais place à la Croisière Eynard (notre participation à la régate des Châteaux est annulée pour cause de chevauchement de dates).

Gilbert

Bol d’Or 2016

Les deux régates « longues distances » se suivent mais nous n’avons pu rééditer au BOM les exploits du MAURABLIA et de son équipage au GRG. Par contre quel plaisir et que de bonheur à bord pendant ces 22 heures de navigation où nous avons tout vécu pendant cet aller-retour à travers le Léman.

Une montée sous spi jusqu’à Meillerie puis du près, au foc léger très tactique, pour virer le Bouveret à 19h04 puis entamer le retour par un soleil couchant et une luminosité absolument remarquable.

Vers 22h par force 1, nous avons tous les cinq, savourer le traditionnel Chili con carne au large de Meillerie. A peine la table et le carré rangé, le gros grain du haut-lac est arrivé mais Nicolas et Samuel étaient fin prêts. Avec deux bandes de ris à la grande voile et le grand foc nous avons déboulé vers Evian avec un spido entre 6 & 7 neuds.

Les quarts se sont succédés tranquillement pour arriver en toute grande forme vers 8h45 à la nautique et partager, dans la joie et la bonne humeur, les lasagnes offertes aux équipages par le restaurant.

Comme à son habitude, Nicolas fut parfait et omni-présent et Samuel a été très efficace pour sa 1ère régate et surtout très motivé pour la suite de la saison. Nous sommes unanimes à l’encourager de faire partie de notre team.  Grâce à eux deux aux avants postes, le cockpit avec Ernest, Malcolm et Gilbert ont pu donner le maximum et les cinq ont mené le MAURABLIA à un 38ème Bol d’Or rempli de bonheur et de satisfaction.

Gilbert Poujoulat

“Mon père, ce héros !”

Pour sa 58e participation au BOM Gilbert Poujoulat est définitivement l’un des plus chevronnés de la compétition. Ayant commencé dans ses jeunes années avec son père. M. Poujoulat nous avoue avoir participé à beaucoup de Bol d’Or sur le lacustre « MAURABLIA » appartenant à son père… « puis j’ai enchaîné avec mon propre bateau, un Luthi 28, MAURABLIA ». « L’histoire du Bol d’Or Mirabaud et du MAURABLIA sont intimement liés depuis plus de 64 ans, une véritable histoire d’amour! » nous dit-il.

– Lire le dossier complet sur boldormirabaud.ch –

Gilbert PoujoulatArticle publié sur la page Facebook du Bol d’Or Mirabaud